ActualitésTémoignage10 décembre 2018by Le BuhanPratiques croisées …pour partages croisés Théâtre Forum & facilitation graphique

Comment innover dans la présentation et créer de véritables échanges ?

Les organisateurs de l’événement ont fait un pari : associer 2 pratiques innovantes et complémentaires : le Théâtre Forum, pour créer la réflexion, la réaction et l’interaction AVEC les participants & la facilitation graphique pour illustrer et synthétiser les idées exprimées.

A l’occasion du Mois de l’Economie Sociale et Solidaire, se tenait sur le site du CRAPO (lieu de création et d’activités culturelles et de réemploi), une matinée intitulée « Economie Circulaire et Economie sociale et solidaire : des valeurs croisées pour entreprendre en Ile-de-France ».  Co-organisé par l’association Oree, la Ressourcerie du Spectacle (gestionnaire du CRAPO) et l’Etablissement Public Territorial Grand-Orly Seine Bièvre, cet événement a réuni près de 150 participants – acteurs institutionnels et associatifs, têtes de réseaux – dans l’objectif de mettre en avant 2 secteurs qui partagent des valeurs fondamentales en matière d’enjeux environnementaux et sociétaux.

Le format choisi pour aborder le thème de cette matinée a privilégié l’interaction des participants autour des 4 thêmes clés : gérer la ressource, s’ancrer dans les territoires, créer de nouveaux modèles économiques, mobiliser le grand public ?

C’est quoi le Théâtre Forum ?

Le théâtre Forum est une approche interactive et ludique pour confronter un groupe à un sujet grâce au jeu du Théâtre. Il est connu et reconnu pour son efficacité.

Chacun peut intervenir : les spectateurs deviennent spec-acteurs : ils agissent, réagissent et le théâtre devient Forum.

Le Théâtre forum est une technique de théâtre mise au point par Augusto Boal dans les Favelas de Sao Paulo dans les années 1960. Cette technique de théâtre participative vise à la conscientisation et la recherche de solutions autour d’un sujet.

Comment cela se passe ?

Acte 1 : Les comédiens jouent une saynète très concrète sur le sujet.

Pour le public, c’est un temps d’analyse individuel

Acte 2 : Le facilitateur questionne le public sur cette saynète. Les spectateurs échangent leurs points de vue, et identifient des pistes de solutions pour faire autrement.

Pour le public, c’est un temps de réflexion, de débat et de co-construction

Acte 3 : la saynète est rejouée avec les volontaires afin d’illustrer une solution alternative, l’histoire prend un autre court. Plusieurs modifications peuvent être jouées.

Pour le public, c’est un temps d’expérimentation et de réaction

Acte 4 : pour conclure, une capitalisation collective est faite sous forme de pistes d’actions possibles.

Pour le public, c’est un temps de mise en perspective et mémorisation.

C’est quoi la Facilitation graphique ?

La facilitation graphique est une pratique qui utilise les médias graphiques (du dessin, de l’écriture manuelle, de pictos…) pour favoriser les échanges et les réflexions au sein d’un groupe afin de lui permettre de construire une vision commune. Elle sert, alimente et accompagne un processus de collaboration.

Le facilitateur graphique conçoit et produit des supports visuels permettant de récolter la matière issue du travail en commun du groupe, et/ou réalise une fresque visuelle sur laquelle il prend en notes en direct par un mélange de mots et d’images les échange du groupe.

Pourquoi cela marche ?

Les pratiques sont complémentaires, le public est capté par la scène, il réagit et fait des propositions, les regards vont de la scène au panneau où la fresque se dessine au fur et fur des échanges.

La puissance de l’instant présent est captée et ancrée dans le dessin.

La fresque devient un outil de communication pour ancrer les messages clés du moment avec les participants présents, et vers l’extérieur.

Au-delà de la nouveauté de ces 2 pratiques associées et croisées pour traiter le sujet, c’est bien la puissance de l’intelligence collective qui est porté sur scène et sur la fresque : le public s’approprie le sujet et devient acteur des solutions collectives.

Retours d’expérience des co organisateurs :
La Ressourcerie Du Spectacle a, parmi d'autres objectifs, celui de faire découvrir les enjeux de l'ESS et de l'économie circulaire par le biais de l'événementiel. Grâce à la participation active du public et une synthèse graphique de qualité, encadré par des acteurs engagés et engageants, cet événement est une réussite !
Depuis 2013, le comité francilien s’attache à développer des outils et des méthodologies pour dynamiser l’économie circulaire en Île-de-France. Deux fois par an, le comité propose des événements pour diffuser les bonnes pratiques et rapprocher les acteurs. Les nouveaux formats d’animation et de restitution tels que le théâtre forum et la facilitation graphique permettent d’impliquer un public large et de mener un débat constructif et inclusif, même avec 100 participants ! La restitution graphique permet de garder l’essence des échanges et de les diffuser de manière attractive.
Chaque année, dans la cadre de la programmation du Mois de l’ESS, le Territoire Grand-Orly Seine Bièvre met à l’honneur des acteurs locaux engagés dans le développement d’une économie inclusive, solidaire et durable. A travers la promotion d’initiatives au contenu et au formes variés, l’ambition du Mois de l’ESS est de sensibiliser le grand public comme les professionnels à une économie soutenable et porteuse de sens. En couplant théâtre forum et facilitation graphique pour parler d’ESS et d’Economie circulaire, il s’agissait d’amener les participants à être force de propositions et à croiser les approches autour de ces enjeux majeurs. Les illustrations réalisées pour l’occasion ont permis de restituer de manière synthétique, pédagogique et « pétillante » la richesse de échanges. Pari réussi ! Une expérience à reconduire.
Share